CVP (Création Variétale Potagère)

Création variétale d'espèces potagères résistantes aux bioagresseurs: un atout majeur de la filière carotte française pour s'imposer comme leader mondial

Axes :

  • Innovation variétale et performance des semences

Filière(s) :

  • MARAICHAGE

Contexte

La carotte est cultivée pratiquement partout sur la planète, sauf dans les régions tropicales où le climat ne lui convient pas. Il s’en récolte dans le monde environ 26 millions de tonnes et se produit 14 000 tonnes de semences. Les producteurs de semences de carottes français sont les leaders mondiaux. La France est le 2e pays producteur de carottes en Europe après la Pologne. Les bio-agresseurs (virus, bactéries, champignons, insectes, etc) sont responsables de pertes importantes en production de semences et de légumes dans le monde. L’une des approches les plus prometteuses pour réduire les pertes, tout en diminuant les intrants phytosanitaires, consiste à créer des variétés durablement résistantes aux pathogènes. Des représentants de toute une filière légumière (recherche publique, entreprises semencières, organismes professionnels et producteurs) se sont associés pour développer des variétés résistantes à la maladie foliaire la plus préjudiciable de la carotte.

Objectifs

La méthodologie employée, à savoir, analyse de la variabilité du pathogène au niveau mondial et de son mode d’interaction avec la plante, mise en place de nouvelles technologies de phénotypage et développement de marqueurs moléculaires, doit permettre de cumuler de multiples gènes de résistance au sein d’une même variété. Lorsque l’efficacité d’une telle démarche sera démontrée, elle sera étendue à d’autres espèces potagères et d’autres pathogènes. Ce projet de création variétale d’une carotte résistante aux bio-agresseurs ambitionne de conforter la filière de la carotte française comme leader mondial.

Résultats obtenus

Les premiers résultats mettent en évidence un niveau de diversité élevé chez Alternaria dauci (Benichou et al. 2009). Cette information raisonne mieux le choix des souches à tester lors d’essais mis en place par les producteurs, les sélectionneurs mais également lors d’essais recherche. De nouveaux outils de phénotypage (Boedo et al. 2009, Boedo, Beruyer et al., 2009) sont mis à disposition des sélectionneurs et des chercheurs pour cibler les génotypes potentiellement résistants ou des facteurs de résistance. Les retombées techniques du projet sont à 3 ans, le développement de nouvelles méthodes de phénotypage, une stratégie de sélection assistée par marqueurs et stratégie de production légumière intégrée à 5 ans et de nouvelles variétés de carotte durablement résistantes à 10 ans. Ces variétés devraient permettre : • aux semenciers d’accroître leur CA d’environ 5% et de s’implanter sur de nouveaux marchés européens et internationaux, • de diminuer les charges financières liées à l’utilisation des pesticides en production légumière et semencière et par conséquent de maintenir l’emploi dans ces structures de production, • de renforcer les équipes recherche, développement et commerciales des différents partenaires, • de diminuer les risques pesticides pour les applicateurs et l’environnement et par conséquent d’améliorer la qualité sanitaire du produit pour le consommateur.

Achevé

Dates prévisionnelles : 2007 - 2010

Porteur : CLAUSE TEZIER*

Partenaire(s) adhérents partie recherche :

UMR A1259 GenHort (INRA 49, ACO INH, Univ 49) - UMR A77 PaVé (INRA 49, ACO INH, Univ 49)

Partenaire(s) adhérents (hors recherche) :

CLAUSE, Vilmorin, GEVES (SNES+SEV), FNAMS

Budget global : 1 237 667 €

Projet labellisé : Logo Vegepolys

Soutiens financiers

  • logo 2
  • Viadeo Partager