Projets pré-compétitifs

Ces projets de recherche entre laboratoires et entreprises permettent d’identifier et d’explorer des thématiques émergentes.  Les connaissances produites sont mises à disposition de toute une filière pour anticiper les mutations. Ces projets contribuent à la structuration de la recherche en répondant aux besoins des entreprises. Les connaissances acquises dans le cadre de ces projets  peuvent générer ensuite des projets innovants collaboratifs permettant de mettre sur le marché de nouveaux produits ou services.
 

Présentation à titre d'exemples de deux projets : SOS PROTEIN et SAFARI

SOS PROTEIN

(Sustain Our Self sufficiency Protein Research to Overcome the Trend of European Import Needs) est un programme de recherche et d'expérimentation inter-régional, (initié par le Pôle Agronomique Ouest) et porté désormais par VEGEPOLYS pour les 3 premiers projets suivants. Le 4ème est porté par le pôle Valorial. l'ensemble du programme est articulé autour de ces 4 axes de recherche :

> Pois, lupins, féveroles en grains : projet PROGRAILIVE

> Fourrages riches en protéines : projet 4AGEPROD

> Autonomie protéique des territoires : projet TERUnic

> Optimisation de l'utilisation digestive des aliments : projet DY+

Le programme SOS PROTEIN peut être schématisé ainsi :

 
Les 4 projets du programme SOS PROTEIN
 
 
 
 

 
Télécharger
Plaquette de présentation du programme SOS PROTEIN
SOS PROTEIN, un programme de recherche et d'expérimentation sur l'autonomie protéique en Bretagne - Pays de la Loire.
Plaquette SOS PROTEIN.pdf
Document Adobe Acrobat 358.3 KB
 
 

SAFARI : Des MéLANGES CéRéALIERS pour sécuriser une production à faibles intrants ?

SAFARI pour SAnté des plantes, Fertilité des sols, Adaptation et Résilience des systèmes de cultures

Association de céréales et de protéagineux - Crédit Photo Ferme Expérimentale de Thorigné d'Anjou

Association de céréales et de protéagineux - Crédit Photo Ferme Expérimentale de Thorigné d'Anjou

Le challenge

Accroître la biodiversité des cultures (mélanges céréaliers intra et interspécifiques) peut-il être un outil au service d'une production à très bas intrants ?

Chiffres-clés :

Démarrage du projet : janvier 2014

Durée : 48 mois

Coût du projet : 720 955 €

Financeurs publics : Conseil Régional de Bretagne et Conseil Régional des Pays de la Loire

Les partenaires : Inra SAD Paysage, Groupe ESA-LEVA, UBO-LUBEM, ferme expérimentale de Thorigné d'Anjou et des agriculteurs expérimentateurs (via un réseau de 8 parcelles de fermes en Ille-et-Vilaine, Loire- Atlantique, Maine-et-Loire, Sarthe).

Les 1ers résultats :

L'impact d'associations de variétés, de populations et d'espèces différentes est mesuré sur la santé des plantes (sans intrant phytosanitaire), la microflore du sol et l'adaptation des cultures. Les résultats sont en cours d'analyse.

 
  • Viadeo Partager