Les revenus des maraîchers et des arboriculteurs se sont dégradés en 2017

L’excédent brute d’exploitation déduit de l’amortissement des investissements a baissé de 2,3 % en maraîchage et horticulture.  Celui des fruits et autres cultures permanentes a chuté de 20 %.

 

En maraîchage et horticulture, ces résultats s’expliquent en partie par la hausse des charges d’approvisionnement (+1,3 %) due essentiellement à l’achat de semences (+7 %). En arboriculture et cultures permanentes, les dépenses en main d’œuvre (+3 % pour les permanents et +18 % pour les saisonniers) en sont à l’origine.   

 

> www.arboriculture-fruitiere.com

 

Sommaire VegeM@g 220

Actualités du pôle en France et à l'international

Innovation

Appels

Actualités des membres

Entreprises et filières

Recherche et Formation

Carnet vert

Actualités des partenaires

 
 

  • Viadeo Partager