QUELLE PLACE POUR LA ROBOTIQUE DANS LES PRODUCTIONS VEGETALES D'AUJOURD'HUI ET DE DEMAIN ?

Mardi 17 janvier 2017 - 16h00 à 18h30 - Parc des Expositions (SIVAL) - ANGERS

 
1. VEGEPOLYS SYMPOSIUM 2017 (1) (Copier)
2.VEGEPOLYS SYMPOSIUM 2017 (4) (Copier)
 

Programme

  • Des chercheurs ont dressé un panorama des avancées scientifiques de la robotique appliquée aux productions végétales en France et à l'international.

 

M. Michel BERDUCAT - IRSTEA - FRANCE©IRSTEA M BERDUCAT
Issu de l'INSA-Lyon, Michel Berducat est Ingénieur de Recherche à Irstea (Institut public de recherche pour les sciences et les technologies pour  l'environnement et l'agriculture qui a succédé en 2011 au Cemagref). Spécialisé dans les Sciences Pour l'Ingénieur en général et les automatismes et la robotique en particulier, il a conduit depuis les années 90 de nombreux projets de recherche nationaux et internationaux rassemblant des industriels et des laboratoires de recherche académiques. Il est actuellement Directeur adjoint de l'Unité de Recherche TSCF (Technologies et Systèmes d'Information pour les Agrosystèmes) de Clermont-Ferrand en charge de l'innovation et des partenariats industriels.

 

Robotique Agricole : Des opportunités mais de nombreux challenges à relever

Le développement de la robotique agricole constitue une des recommandations de la Mission « Innovation Agriculture 2025 » réalisée à la demande de plusieurs ministères et présentée fin 2015-début 2016.  La robotique constitue en effet une voie technologique de rupture pour permettre le changement des pratiques agricoles conciliant les dimensions économique, sociale et environnementale. A partir de premiers exemples de développements réalisés majoritairement en Europe, la présentation s'attachera à souligner ces opportunités tout en insistant sur de nombreux challenges restant à relever par tous les acteurs des différentes chaînes de la valeur concernées  (technologiques, agronomiques) pour répondre aux besoins concrets des utilisateurs finaux. A cet effet, l'exposé fera le point sur la capacité de représentants des secteurs privés et publics à s'organiser et construire la plateforme nationale RobAgri permettant  l'accélération des développements robotiques pour l'Agriculture.

 

Lien pour voir la présentation d'IRSTEA

 

M. Avital BECHAR - VOLCANI CENTER - ISRAEL

©VOLCANI CENTER- A. BECHARLe Docteur Avital Bechar est chargé de recherches principal et responsable du département d'ingénierie de la production, de la culture et de l'environnement à l'Institute of Agriculture Engineering (IAE), Institut du Génie Agricole, Agriculture Research Organization (ARO), Organisation de Recherche Agricole, en Israël. Il a été nommé professeur associé à l'Université de Purdue aux Etats Unis dans les années 2011-2012. Il détient un Bachelor of Science (baccalauréat ès-sciences) en Génie Aérospatiale et un Master of Science (Maîtrise en Sciences) du Technion, Institut Israélien de Technologie, et un Ph.D (Doctorat) de l'Université Ben Gourion en Israël, en robotique agricole et systèmes intégrés homme-robot. Le Docteur Bechar est le fondateur et responsable du Laboratoire de Robotique Agricole à l'IAE, où il dirige la recherche fondamentale et appliquée en robotique pour l'agriculture, les systèmes homme-robot collaboratifs, les technologies de capteurs et où il développe de nouveaux concepts et approches pour l'exploitation et le développement de robots dans le domaine agricole. Il est l'auteur de plus de 120 articles dans des revues scientifiques évaluées par des pairs et dans des travaux de conférence, et il a participé (comme PI, CO-PI et CI, chercheur principal, co-chercheur principal) à 41 projets de recherche nationaux et internationaux. Le Docteur Bechar est président de l'Israeli Society of Agricultural Engineering (ISAE), Société Israélienne du Génie Agricole, co-fondateur de l'Israeli Robotics Association (IROB), Association Israélienne de Robotique et membre de la CIGR (International Commission of Agricultural and Biosystems Engineers, Commission  des Ingénieurs en Agriculture et Biosystèmes), Section V (Systems management, Gestion des Systèmes).

 

Robots en agriculture pour des opérations de précision

©VOLCANI CENTER 1Les robots sont des machines perceptives qui peuvent être programmées pour effectuer une variété de tâches agricoles, telles que la culture, la  transplantation, l'arrosage, la récolte sélective, etc. Les robots agricoles ont le potentiel pour améliorer la qualité des produits frais, diminuer les coûts de production et réduire la pénibilité du travail manuel. La nature inhérente des robots en agriculture les rend aptes à réaliser des tâches agricoles de précision. Or, dans l'agriculture, l'environnement est extrêmement non structuré, pas bien défini, varie continuellement, présente une incertitude inhérente et génère des situations imprévisibles et dynamiques.  

Une recherche extensive est concentrée sur le développement de robots agricoles en vue d'une variété de tâches, et la visibilité ©VOLCANI CENTER 2technique a été largement démontrée. Cependant, les robots agricoles autonomes génèrent encore des résultats insuffisants et, malgré de considérables efforts, très peu sont opérationnels dans les systèmes de production agricole.

Plusieurs lacunes ont besoin d'être comblées comme la pauvre détection de performance, la prise de décision inappropriée et le faible taux de réussite des actions. La recherche et le développement d'algorithmes polyvalents et adaptatifs avec une capacité de fusion de capteurs intégrés à une plate-forme de multi capteurs doivent être réalisés. Le temps de cycle effectif a besoin d'être réduit à une valeur rationnelle d'un système de production agricole commerciale et le taux de production doit être augmenté pour justifier l'utilisation économique. La  recherche concentrée sur chacune de ces lacunes et de ces facteurs limitants est nécessaire pour promouvoir le domaine de la robotique en agriculture et dans les tâches agricoles de précision et pour une étape vers la commercialisation

©VOLCANI CENTER 3

 

De nouveaux concepts et approches pour l'exploitation de robots agricoles et la mise en œuvre de cette exploitation seront présentés et l'activité R&D menée au laboratoire de robotique agricole (ARL) sera révisée.

  (© VOLCANI CENTER)

 

Lien pour voir la présentation de Volcani Center

 
  • Des entreprises françaises et étrangères spécialisées dans la conception de robots agricoles ont présenté leurs produits et VEGEPOLYS a mis en avant des projets collaboratifs labellisés sur cette thématique :

 
3. VEGEPOLYS SYMPOSIUM 2017 (13) (Copier)

M. Claes JAEGER - AGROINTELLI - DANEMARK

 

AGROINTELLI est une société de développement créatrice d'innovations révolutionnaires et radicales capables de générer des produits et services pour l'agriculture en ciblant principalement l'automatisation, la fiabilité, le développement durable et le profit.

Plus précisément, AGROINTELLI développe une plateforme robotique agricole appelée Robotti. Robotti est un porte-outils robotique semi-autonome, bon marché, conçu pour différentes sortes de sols et de cultures avec l'utilisation de matériels pour, par exemple, les semailles, le désherbage mécanique ou la pulvérisation. La troisième génération - une plateforme à deux roues directrices avec son équipement à l'intérieur du châssis au lieu de derrière un tracteur normal - vient d'être lancée pour la vente au Salon de l'Agriculture, AGROMEK, à Herning au Danemark.

 

Lien pour voir la présentation d'Agrointelli

 

M. Maurice GOHLKE - BOSCH DEEPFIELD ROBOTICS - ALLEMAGNE

©BOSCH - M. GOHLKE- Diplômé en Génie de l'INSA de Lyon

- Maîtrise de Sciences du Georgia Institute of Technology

- Impliqué dans des projets de robotique, tel le GOHBot du GTRI

- Chez Deepfield Robotics depuis juillet 2015, d'abord comme stagiaire, puis comme employé

- A travaillé sur les projets Bonirob et 4D-Scan chez Deepfield:  détection de buis, contrôle moteur, réserve d'images informatiques, ...

 

 

L'objectif de Bosch Deepfield Robotics est de développer des technologies innovantes pour la transition vers une agriculture plus durable et plus efficace.

La « corporate start-up » offre des capteurs connectés qui permettent aux agriculteurs de prendre de meilleures décisions afin d'augmenter le rendement et la qualité de la récolte. Pour cela, les données par rapport au microclimat en champ sont collectées et transmises au cloud Bosch. Les mesures sont analysées dans le cloud et les informations sont présentées à l'agriculteur par le biais de l'application Deepfield Connect.

La deuxième ligne de produits, Deepfield 4D-Scan, va plus loin. Le robot « 4D-Scan » permet une acquisition automatisée de données pour des parcelles d'expérimentation. Le système détecte, ré-identifie et classe les plantes sur plusieurs jours afin de fournir une évaluation objective et précise du nombre et de l'état des plantes pour un essai en champ. Cette technologie apporte un fort soutien pour évaluer des semences, des produits phytosanitaires ou des techniques agricoles.

Bosch Deepfield Robotics a une longue tradition en robotique agricole, qui a débuté avec le développement du BoniRob, une plate-forme robotique polyvalente qui navigue de façon autonome le long des rangs de plantes, portant un module d'application (outil) adapté à la tâche en question.

Deepfield Robotics est également en phase de recherche active pour faire du désherbage sélectif avec des robots autonomes.

©BOSCH - BONIROB

Lien pour voir la présentation de Deepfield Robotics - Bosch

 

©Tien TRAN - NAIO TECHNOLOGIES - M. CARRIEREM. Matthias CARRIERE - NAIO TECHNOLOGIES - FRANCE

Après m'être pas mal baladé durant mon enfance dans diverses contrées exotiques, j'ai atterri dans ce beau pays qu'est le Comminges (regardez sur la carte, promis ça doit y être), où se balader dans la nature, la montagne, ramasser des cailloux et chercher quel est cet arbre ou cette fleur... m'a naturellement tourné vers des études d'extérieur et le monde agricole. Attiré par le contact et curieux j'ai vite mis les mains dans la terre, pour jouer au rugby et surtout travailler dans l'agronomie. Voilà une dizaine d'année que je côtoie les agriculteurs et que l'on échange sur les sols et leurs pratiques; un questionnement permanent comme certains couverts ! Passé par la chambre d'agriculture du Gers, j'ai aussi sillonné les routes de France en tant qu'ingénieur commercial pour des laboratoires d'analyses agronomiques. C'est finalement plein de rencontres qui m'ont ramené vers Toulouse et c'est ici qu'Aymeric alors coéquipier sur les terrains d'ovalie, m'envoie la balle pour tenter une percée dans la robotique agricole...
Début 2014, on s'était dit qu'il y aurait des robots Naïo dans les champs... Et bien maintenant ça fait deux ans que je travaille au développement commercial de nos produits et je continue à faire le lien avec le terrain et les agriculteurs. Comme quoi les chemins d'Ovalie mènent aussi aux champs des nouvelles technologies ! En dehors de Naïo, je perpétue ce qui est écrit ci-dessus, nature, voyages et sports pour s'aérer de tous les côtés!


 

 

©Tien TRAN - NAIO TECHNOLOGIES 1Aujourd'hui l'agriculture évolue et est confrontée à de nouvelles problématiques, agronomiques, économiques et sociétales. La diminution de nos impacts sur l'environnement, l'accès à la main d'oeuvre, la pénibilité du travail, le maintien d'exploitation agricole rentable, toutes ces problématiques nous ont amené à réfléchir sur l'automatisation et la robotisation de certaines tâches agricoles. La robotisation de certaines de ces tâches s'avère donc essentielle pour répondre à ces multiples problématiques.

Pour Naïo Technologies tout à commencer à la fête de l'Asperge dans les Landes en 2011, ou les échanges avec les agriculteurs nous ont amené à créer un premier robot de déseherbage, adapté aux exploitations maraîchères diversifiées. Nous utilisons des technologies de guidage (laser et caméra) ce qui nous permet d'utiliser la culture comme tuteuret nous tractons des outils de binages pour éliminer les adventices. Le robot Oz crée et conçu dans nos locaux toulousain, il est commercialisé depuis maintenant 3 saisons et une 50aine d'unités travaillent en France et à l'étranger. ©Tien TRAN - NAIO TECHNOLOGIES 2

Aujourd'hui de nouveaux partenariats et de nouvelles problématiques nous amènent à travailler sur des robots adaptés au vignoble et aux légumes de plein champs. La robotique dans les champs n'en est qu'a ses balbutiements mais de nombreux projets français et internationaux travaillent le sujet, ainsi chez Naïo nous voulons continuer à apporter notre pierre à l'édifice d'une agriculture durable et saine.

         

 

 

(2 photos-© Tien Tran - NAO TECHNOLOGIES)

Lien pour voir la présentation de Naio Technologies

 

M.Sébastien RUBRECHT - Sitia - FRANCE

4. VEGEPOLYS SYMPOSIUM 2017 (15) (Copier)

 

 

Il est Responsable Robotique et Innovation au sein de la société SITIA et a présenté un projet labellisé par VEGEPOLYS - FRANCE : le projet PUMAgri - Plateforme Universelle Mobile pour l'Agriculture

 

Dans un contexte d'émergence des nouvelles technologies et d'évolution pressentie du marché de la robotique, le monde du machinisme agricole est à l'aube de profondes mutations synonymes d'opportunités. L'évolution pressentie du marché de la robotique agricole est de 0.8 Md€ en 2014 à plus de 15 Md€ en 2020. Compétitivité des exploitations, protection de l'environnement ou encore réduction des pénibilités du travail sont autant d'enjeux à prendre en compte. Le but du projet PUMAgri est de réaliser un robot mobile polyvalent pour les productions végétales en vue d'augmenter la compétitivité des exploitations agricoles. PUMAgri, machine intelligente d'une nouvelle génération, sera autonome et capable de s'adapter à des conditions difficiles, avec plus de puissance que les robots actuels. PUMAgri contribuera à la réduction de la pénibilité des tâches agricoles et permettra de réduire significativement les quantités d'herbicides utilisées, contribuant ainsi à l'atteinte des objectifs du plan Ecophyto. Le consortium PUMAgri est composé d'experts de la robotique (SITIA, IRSTEA, Effidence), de la vision (LARIS - Université d'Angers, Visio Nerf) et d'experts du monde agricole (coopérative Terrena, Chambre d'agriculture de Bretagne). Ce regroupement d'experts permettra d'améliorer la fiabilité des systèmes (particulièrement la sécurité et la perception visuelle du robot) et leur autonomie. Le développement du robot mobile s'appuit sur des scénarios concrets identifiés avec des spécialistes agricoles, notamment le désherbage.

PUMAgri constitue une solution de rupture en agriculture de précision en proposant une solution robotisée à forte valeur ajoutée sur un marché de diversification pour ces technologies. Les retombées prévues d'ici 2023 s'élèvent à 500 machines vendues. Plus de 50 emplois directs seront créés.

 

Lien pour voir la présentation de Sitia

©PUMAGRI
 
  • Les intervenants se sont réunis pour participer à une large table ronde sur les perspectives en matière de robotisation des tâches agricoles pour la filière végétale.

 

 

L'événement s'est clôturé par un cocktail convivial.

 

Symposium gratuit sur inscription en ligne  - Traduction simultanée en anglais